Place de la Piascledine® dans la stratégie de prise en charge de l'arthrose de la hanche et du genou
Place de la Piascledine® dans la stratégie de prise en charge de l'arthrose de la hanche et du genou

Place de la Piascledine® dans la stratégie de prise en charge de l'arthrose de la hanche et du genou

Vous devez vous pour ajouter cette page à vos favoris

Piascledine® 300  - Traitement symptomatique de l’arthrose de la hanche et du genou

 
Affection chronique liée à l’âge dégradant progressivement le cartilage, l’arthrose touche aujourd’hui 10 millions de Français dont 65% des + de 65 ans.
 


Comprendre ce qu’est l’arthrose

 
L’arthrose se caractérise par une destruction du cartilage s’étendant à toutes les structures de l’articulation, et notamment à l’os et au tissu synovial.
 
Il s’agit d’une affection chronique (> 3 mois) liée à l’âge et aggravée par les efforts physiques avec poussées inflammatoires, responsable d’épanchements articulaires, de douleurs, de raideur et donc de handicap.
 
Les mécanismes de cette dégradation demeurent encore mal connus et son traitement est uniquement symptomatique.
 
Les principaux facteurs de risque identifiés sont l’âge (concerne 3% des moins de 45 ans, 65% des plus de 65 ans et 80% des plus de 80 ans), des désordres métaboliques de type diabète et/ou obésité, ainsi qu’un excès de pression lié à une surcharge pondérale, le port fréquent de charges lourdes et la pratique d’activités augmentant les contraintes mécaniques, mais aussi l’hérédité.
 
Le diagnostic de l’arthrose repose sur un examen clinique et des radiographies de l’articulation. Son suivi s’effectue également par l’observation du pincement de l’interligne articulaire afin d’identifier la sévérité et la vitesse d’évolution de la maladie.
 
La localisation de la maladie est variable mais touche majoritairement la colonne vertébrale, les doigts (60% des patients) ainsi que le genou et la hanche (touchant respectivement 30% et 10% des 65-75 ans)
 
Dans l’arthrose, deux états se succèdent à un rythme imprévisible :

- Des phases chroniques, au cours desquelles la gêne quotidienne est variable et la douleur modérée.
- Des crises douloureuses aiguës accompagnées d’une inflammation de l'articulation, au cours desquelles la douleur est vive, survenant dès le matin et parfois la nuit.
 
Durant la phase chronique, il est recommandé de conserver une activité physique régulière. En revanche, il faut mettre l’articulation au repos lors des crises douloureuses.


 

Piascledine comme anti-arthrosique symptomatique d’action lente

 
Alors que la prise en charge de l’arthrose de la hanche et du genou repose avant tout sur la mise en place de mesures hygiéno-diététiques (réduction du surpoids, activité physique régulière) en complément de kinésithérapie, port d’orthèse ou utilisation de cannes, la prise en charge médicamenteuse est uniquement symptomatique.
 
Parmi les antalgiques utilisés pour lutter contre les douleurs induites par l’arthrose, le paracétamol est le médicament le plus utilisé, même si les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peuvent être administrés par voie orale ou application locale lors des poussées inflammatoires.
 
Des traitements de fond tel que Piascledine® 300mg existent et sont identifiés comme anti-arthrosiques symptomatique d’action lente ou AASAL. Autorisé et prescrit depuis 1992, la Piascledine n’est plus remboursé par la Sécurité Sociale depuis le 01/03/2015 comme tous les AASAL.
 
Ce déremboursement de classe ne remet pas en cause l’ensemble des études d’efficacité et le rapport bénéfice/risque favorable de Piascledine dans la stratégie thérapeutique de lutte contre l’arthrose, basée sur l’association de médicament de différentes classes thérapeutiques tels que le paracétamol, l’acide hyaluronique, les AINS et opioïdes. Devant les sollicitations de nombreux patients, certaines complémentaires santé continuent de prendre en charge ce traitement symptomatique.
 
Conscients des difficultés rencontrés par certains patients, la Pharmacie Voisin veille à garantir l’accès à ce médicament indiqué en traitement symptomatique (douleur et gêne fonctionnelle) à effet différé de l'arthrose de la hanche et du genou au prix le plus juste.
 
Pour toute question, n’hésitez pas à demander conseil à l’un de nos pharmaciens.

Derniers articles santé !

Nos marques